Opération zéro plastique

Des alternatives faciles au plastique, il suffisait d’y penser…

L’idée de départ était effectivement de supprimer le plastique de ma consommation courante. Je me suis vite aperçu que c’est un véritable parcours du combattant et j’ai pris conscience avec effarement que cette réflexion est encore quasiment absente chez la plupart des fabricants et distributeurs écologiques. Sans parler évidemment des produits industriels, et de la grande distribution que j’ai désertée depuis longtemps.

Par ailleurs il existe des domaines comme l’électroménager, les ordinateurs et la voiture, par exemple, où il est difficile de boycotter totalement le plastique. On peut tout au plus en faire une consommation réfléchie et parcimonieuse : réduire électroménager au stricte minimum, recycler, réparer et faire durer.

Je me suis donc vite calmée dans mes ardeurs écologiques, mais j’ai cependant trouvé de nombreuses astuces et alternatives faciles au plastique, avec un sentiment de « il suffisait d’y penser », et c’est l’objet de ce post.

Beaucoup d’idées et d’expériences ont déjà été partagées sur des blogs zéro déchets, je tenais à ajouter quelques idées et expériences personnelles pour apporter de l’eau au moulin, sans vouloir être exhaustive.

J’espère que ce post vous inspirera et suscitera un échange d’idées.

Mais d’abord pourquoi viser le zéro plastique?

On nous a abreuvé de cette idée que le plastique était une matière entièrement recyclable à l’infini et qu’il suffisait de bien trier ses déchets. Alors oui il faut trier ses déchets, mais non cela ne suffit pas et ne constitue pas une solution acceptable…

Il s’avère que c’est une illusion, un mensonge largement alimenté par les industriels qui polluent le plus, pour augmenter leurs profits en toute impunité. Le plastique se recycle peu et mal: une fois recyclé, il perd de ses qualités justement plastiques, et doit être remélangé constamment à du plastique neuf pour pouvoir être réutilisé.

C’est une matière fossile non renouvelable qu’il faut économiser. Il est polluant à produire.

Le plastique non recyclé est soit incinéré avec les ordures ménagères et produit des vapeurs toxiques, soit enterré dans des décharges. Sa décomposition au fil des siècles répand des micro-plastiques nocifs pour l’environnement et les êtres vivants.

Le plastique lavé dans le lave-vaisselle ou dans le lave-linge ( les tissus synthétiques) libère des micro-plastiques dans les eaux usées qui ne sont pas filtrés par les stations d’épuration et se répandent dans l’environnement. Ils se retrouvent dans la chair des poissons que l’on mange.

Un grand nombre de ces plastiques qui passent au recyclage contiennent des retardateurs de flamme, une substance toxique et cancérogène, qui se retrouve accidentellement et de manière incontrôlée dans des emballages alimentaires, des vêtements…

Plus d’explications :

Et après, que peut-on faire?

On peut d’abord utiliser ses choix de consommation comme une arme puissante. Si l’on n’achète plus, on force les industriels à changer de pratiques.

Mais dans le cas du zéro plastique, on se heurte vite au manque d’offre tout simplement. Il n’existe pas toujours ou pas facilement d’alternative sans plastique.

On peut alors écrire à nos fabricants et distributeurs écolos préférés et leur demander des alternatives sans plastiques.

Soins corporels

Cosmétiques maison

Alternative sans plastique : partielle, mention peut mieux faire…

A l’époque où j’ai écrit mes premiers posts sur les cosmétiques maisons, je ne me posais pas encore la question des emballages plastiques. J’achetais mes huiles et hydrolats chez le leader des cosmétiques maison sur Internet qui fournit essentiellement des flacons plastiques.

Après quelques recherches rapides on trouve des alternatives à ces huiles et hydrolats en flacon de verre, pour n’en citer que quelques unes :

https://www.de-sainthilaire.com/fr/155-huiles-vegetales?p=2

https://www.de-sainthilaire.com/fr/156-eaux-florales

Tous leurs produits ne sont pas en flacons de verre, ni leurs bouchons, malheureusement, mais je suis sûre que laisser un petit émail de « suggestion constructive » aux fabricants pourra les faire avancer en ce sens.

Dents

Alternative sans plastique : partiellement

On trouve maintenant beaucoup de choix de brosses à dents en bambou avec des poils en nylon supposément compostables…on en reparlera dans un an, mais je ne vois pas vraiment de meilleure alternative.

Le dentifrice :

Alternative sans plastique : OUI, mention huile de coude…

L’idéal en matière d’écologie consiste à faire son dentifrice soi-même.  Mais cela prend du temps et pose à nouveau la question de trouver des ingrédients de base sans emballage plastique.  On trouve tout un tas de recettes sur Internet mais attention cependant à ne pas abuser du bicarbonate, qui risque d’abîmer les dents par son effet abrasif. Son usage doit rester exceptionnel et de courte durée. La recette du dentifrice maison fera l’objet d’un point cosmétique maison dans un post ultérieur. En attendant on peut s’inspirer d’une recette de ce genre :

https://www.aroma-zone.com/info/recette-cosmetique/dentifrice-fraicheur-la-menthe-verte

Parmi les dentifrices du commerce, on trouve chez Lamazuna un dentifrice en bloc, sans emballage plastique, qui apparemment se délite très vite d’après les utilisateurs et ne présente pas une alternative encore très au point.

Pour le moment, le compromis qui me convient consiste à adopter le dentifrice dans un tube en métal. Weleda en fait de très biens, mais malheureusement le bouchon est en plastique.

Shampoing

Alternative sans plastique : OUI, mention parfumée!

Le shampoing solide est validé et adopté à la maison ! Nous avons jeté notre dévolu sur le shampoing Douce Nature, qui nous ravit par son efficacité, sa douceur et son odeur délicieuse qui parfume toute la salle de bain. Dommage qu’il soit emballé dans une film plastique, certes fin. C’est une solution très économe en plastique malgré tout, par rapport aux bouteilles habituelles.

Il existe plusieurs autres marques de shampoing solide que nous n’avons pas encore testées, car le notre dure très longtemps,  mais je tenais à citer en particulier Lamazuna, qui offre une alternative sans emballage plastique.

Savon

Alternative sans plastique : OUI, mention à vos loupes !

Il suffit de revenir au bon vieux savon en pain. J’ai un coup de foudre tout particulier pour le savon d’Alep, pure huile d’olive et de laurier, pour son odeur… mais une alternative plus locale est le savon de Marseille!

Attention cependant au savon de Marseille !

Il faut lire scrupuleusement les étiquettes : même les marques les plus respectables portant le label « Union des professionnels du savon de Marseille » (il en existe 4),  utilisent abondamment l’huile de palme (et de coco) dans la composition de leurs savons.

Le plus trompeur est que certains affichent des emballages kraft ou jute très déco qui laissent penser qu’il s’agit d’un produit écologique, traditionnel et local.

Si vous lisez « 100% huiles végétales », il s’agit d’un euphémisme qui sous-entend, entre autre, du sodium palmitate, c’est-à-dire de l’huile de palme.

Vérifier la composition en huiles : en général quand il s’agit d’un savon 100% huile d’olive, cela est indiqué clairement et mis en avant comme argument marketing. C’est plus cher naturellement, mais cela reste une alternative très qualitative et économique au gel douche.

Cela vaut aussi pour les autres savons, bien sûr, il faut lire en détail la composition, et ne pas se laisser leurrer par un marketing green washing…

L’épilation

Alternative sans plastique : OUI, mention trop facile !

Il suffit de passer au rasoir inox! Et un petit coup de pub pour une PME écolo :

https://www.boutiquezerodechet.com/salle-de-bain-zero-dechet/237-rasoir-zero-dechet.html

Entretien de la maison

Sacs poubelle

Alternative sans plastique : OUI

Pour nous c’était simple, mais encore fallait-il y penser. Nous avons un jardin, nous faisons du compost et nos poubelles sont sèches car elles ne contiennent pas de déchets organiques. Les rares restes de viande et de poisson sont pour les chats du quartier.

Il suffisait de remplacer les sacs poubelles par des sacs en kraft de récupération. C’est le compromis qui nous convient. On pourrait aussi ne pas utiliser de sacs du tout, mais il faudrait nettoyer le container régulièrement et je n’ai pas le temps de tout faire.

A terme l’idée est d’arriver au zéro déchet. Nous nous sommes aperçu que le volume de nos poubelles se réduisait peu à peu et contenait essentiellement du papier absorbant et des mouchoirs en papier. Cela est en bonne voie de résolution et nous sommes en train de revenir aux mouchoirs en tissus et lingettes lavables en tissus .

Pour ceux qui ne peuvent pas faire de compost, pourquoi ne pas réserver les sacs plastique aux déchets organiques uniquement et des sacs en kraft pour le reste?

Nettoyant ménager

Alternative sans plastique : OUI!

Le message est maintenant bien passé qu’il fallait abandonner les détergents chimiques industriels qui sont toxiques pour la santé, pour l’environnement, et inutilement onéreux.

Comme la plupart d’entre vous je pense, je suis convertie au bicarbonate – savon noir – vinaigre blanc, avec diverses variantes : alcool ménager, blanc de Meudon, soude, acide citrique etc…

Mis à part le bicarbonate, ces produits écologiques sont vendus systématiquement en emballage plastique. A moins d’avoir une épicerie vrac à coté de chez soi,  la plus proche de nous est à 40 km, le casse-tête commence…Et puis même dans les épiceries vrac, les liquides sont acheminés par containers plastiques.

Pour les inconditionnels du savon noir, il vaut mieux privilégier le « savon noir mou » au savon liquide qui utilise moins de contenant plastique. Comme il est plus concentré que la version liquide, il allège le poids des courses et prend moins de place.

On trouve aussi du savon en paillettes en sac de toile de jute, mais attention comme je l’ai écrit plus haut sur le savon de Marseille, ces savons sont tous faits à base d’huile de palme.

L’option vraiment zéro plastique consiste à acheter un pain de savon de Marseille sans huile de palme (accrochez-vous pour en trouver !) et à le râper dans de l’eau chaude. On peut ajouter un peu de solution d’acide citrique. Le pain de savon de Marseille sert aussi à nettoyer rapidement les surfaces de la cuisine, de la salle de bain…

Après de longues recherches, j’ai également trouvé une option pas mal du tout même si elle reste imparfaite:

https://scheuer-lescao.com/produit/qilavtout-multi-usage/

Un nettoyant écologique, économique, compact, sans huile de palme, dans une jolie boite en métal réutilisable et avec des recharges.

Le seul hic c’est quand on ouvre la boite, il y a quand même une fine boite plastique à l’intérieur, même dans la recharge. Pourquoi ne pas leur écrire pour leur suggérer un bocal en verre ou à défaut au moins du plastique végétal?

L’usage en lave vaisselle était prometteur mais ne fonctionne pas pour nous : il laisse un film opaque sur la vaisselle, même lavé à haute température, ce qui n’est pas écologique.

Vinaigre blanc

Alternative sans plastique : OUiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, mention trop fière de ma trouvaille

Le vinaigre blanc, c’est essentiellement une solution acide qui sert à désinfecter les surfaces, éliminer le calcaire de la salle de bain et nettoyer les vitres…

On peut fabriquer soi-même sa solution acide en utilisant de l’acide citrique en poudre vendu dans un emballage carton. Il suffit de le diluer et de le mettre en bouteille. Je mesure 100g d’acide citrique pour 1L d’eau. Je l’utilise comme le vinaigre blanc : en liquide de rinçage pour le lave vaisselle et le lave linge, pour détartrer la salle de bain.

L’avantage de cette solution est qu’elle évite de porter des litres de liquide et allège donc le poids des courses.

Alcool ménager

Alternative sans plastique : non.  Mais…

Bon.  Imaginez la tête médusée du pharmacien lorsque je suis arrivée avec ma bouteille vide de 1L, en verre, en lui demandant une recharge d’alcool pour le ménage… c’est interdit.

Imaginez encore sa tête lorsque je lui explique que c’est dans le cadre d’un expérience sur le sans plastique… avec un regard consterné sur l’ensemble des étagères de cosmétiques que je ne consomme pas et qui représentent l’essentiel de son revenu.

Là, j’hésite entre l’euphorie de mes nouvelles découvertes écologiques et une bonne dépression.

– Vous auriez du prozac? sans emballage plastique…

Alors j’ai décidé d’abandonner tout simplement l’alcool pour le ménage et de trouver une alternative.

J’ai d’abord tenté l’acide citrique dilué à l’eau, mais cela laisse des traces sur les vitres. J’ai enfin trouvé LE PRODUIT MIRACLE pour les surfaces lisses comme les vitres ou les portes de cuisine : le blanc de Meudon.

Blanc de Meudon

Le blanc de Meudon, c’est de la craie tout simplement. Un matériau non toxique, bon marché et disponible en sac en kraft. C’est le produit ménager miracle qui gagne à être connu.

Il sert à nettoyer les vitres, les éléments de cuisine en inox, les plaques vitrocéramiques, les fours et hottes encrassés et même pour l’anecdote…les dents ! c’est le composant de base des dentifrices bio, qui, contrairement au bicarbonate et à l’argile, n’abîme pas l’émail.

Sa poudre absorbe les impuretés et a un effet abrasif très doux qui polit les surfaces et les fait briller.

Il suffit de mouiller un chiffon de le tremper dans un peu de blanc de Meudon et de l’étaler sur les surfaces. On laisse sécher quelques instant et on lustre avec un chiffon propre.

Produit Lave-vaisselle

Au lave-vaisselle:

Alternative sans plastique : OUI!

Malheureusement, la plupart des marques bio emballent leur tablettes individuelles en emballage plastique !  On trouve cependant des marques qui proposent de la poudre lave-vaisselle en vrac en emballage carton:

https://www.greenweez.com/etamine-du-lys-poudre-lave-vaisselle-1-3-kg-p99302

https://www.greenweez.com/bioclean-poudre-lave-vaisselle-1-25-kg-p107589

Vaisselle à la main:

Alternative sans plastique : OUI!

J’ai exploré plusieurs solutions. il existe des recettes pour faire soi-même son liquide vaisselle mais apparemment elles ne sont pas toutes au point et je n’ai pas le temps de tout fabriquer maison.

J’étais dubitative au départ mais j’ai testé une solution déconcertante de facilité et redoutable d’efficacité : le pain de savon de Marseille, tout simplement ! Il faut le choisir méticuleusement sans huile de palme, comme mentionné plus haut. Alors bien sûr il n’est pas liquide, mais il suffit de prendre la brosse à vaisselle (sans plastique!) et de gratter un peu la surface du savon pour laver la vaisselle.

Lessive

Alternative sans plastique : OUI

On peut fabriquer sa lessive liquide soi-même. Il existe différentes recettes bien connues maintenant à base de savon de Marseille, de cendre, de noix de lavage ou même de lierre…

Des exemples ici: https://www.toutvert.fr/lessive-maison-recettes/

Et la recette du blog Famille Zero Dechets .

Je n’ai pas encore eu ni le temps, ni l’envie de me lancer…

Souvenons nous, dans notre enfance, la lessive s’achetait en poudre et en bac en carton! C’est cette alternative que j’ai choisi d’utiliser. Les marques Ecodoo et Etamine du Lys par exemple proposent des lessives en poudre en paquet carton.

Alimentation

Quelques idées en vrac:

  • Ben, le vrac justement…
  • Goûters : une à deux fois par semaine faire une pâtisserie maison, des cookies, des crêpes… au lieu des paquets de gâteaux industriels. C’est un gain incomparable d’un point de vue économique, gustatif et éducatif! Fini les conservateurs industriels…
  • Penser aussi au mélanges de fruits secs pour le goûter, c’est excellent pour la santé.
  • Yaourts en pot en verre
  • Boissons en brique carton
  • Vive l’eau du robinet ! pour les récalcitrants on trouve des filtres à eau,  du sirop si l’on n’est pas encore habitué au goût, de l’eau en bouteille de verre,…

Pour le reste, à vous de scruter les emballages plastiques et de choisir des alternatives… l’expérience au magasin bio devient encore plus ludique et créative!

Film plastique alimentaire

Alternative sans plastique : OUI

On a beaucoup parlé du bee’s wrap, il s’agit d’un tissu en coton imprégné de cire et qui sert à envelopper les aliments. Il est lavable et réutilisable. On peut facilement le fabriquer soi-même.

Nous ne les avons pas encore testés car nous disposons d’alternatives suffisantes pour nous pour le moment: nous avions déjà des boites plastiques, et des couvercles en silicones adaptables à tous les récipients qui fonctionnes très bien. Exit le film alimentaire, sans regret, sans souci!

Boites de conservation alimentaires

Alternative sans plastique : OUI, mention suédoise

Mes amis écolos de la première heure ( chapeau bas) recyclent des bocaux de conserve en verre avec couvercle en métal, mais je ne trouve pas très pratique de verser des restes de plats en sauce dans des bocaux verticaux, à moins de s’armer de patience, d’une éponge ou d’un entonnoir…

A la maison, nous continuons à utiliser nos vieux tupperware en plastique, il n’est pas question de jeter le plastique déjà acheté pour racheter du neuf, ce n’est pas l’esprit de la décroissance et du zéro déchets!

Mais pour ceux qui ne seraient pas déjà équipés ou qui ne souhaitent pas conserver la nourriture dans des récipients plastiques pour des raisons sanitaires, j’ai cherché longtemps des boites de conservation alimentaires zéro plastiques…

Les seules que j’ai trouvées viennent de chez Ikea. Il s’agit de boites en verre avec un couvercle bambou :

https://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/S19269116/

Pour le goûter des enfants, à glisser dans le cartable, on peut acheter des boites en inox :

https://www.boutiquezerodechet.com/sortir-zero-dechet/66-boite-inox.html

J’utilise aussi des bocaux en verre pour les mélanges de fruits secs, les compotes… pour les plus petits, il faut penser au gourdes de compotes lavables et réutilisables. C’est du plastique encore mais cela est malgré tout plus écologique et économique que les jetables.

Habillement

L’industrie de l’habillement représente la deuxième industrie la plus polluante au monde, après l’industrie pétrolière… Il y a donc urgence absolue à appuyer sur le frein et à ne plus acheter. Plus rien. Pourtant les vêtements constituent un bien périssable, ils s’usent certes lentement, mais quand même au bout d’un moment il faut les remplacer.

Nos placards débordent de vêtements que l’on ne porte plus : trop petits, trop grands, plus à notre goût…

Le premier réflexe consiste à échanger ces vêtements sur des sites de revente d’occasion. On y trouve des vêtements neufs ou quasi neufs, et les stocks sont si vastes qu’ils nous permettent de déconsommer encore pas mal de temps.

Concernant les tissus, il faut savoir que certains sont plus polluants que d’autres :

  • Le polyester, l’acétate, les polyamides sont des matières issues de la pétrochimie. Lorsqu’on les lave, elles libèrent dans les eaux usées des micros plastiques qui ne sont pas filtrées par les stations d’épuration et que l’on retrouve dans l’environnement et les êtres vivants. La chair des poissons que l’on consomme contient des micro-plastiques!  Donc maintenant que vous savez, je vous invite à lire les étiquettes et à porter des vêtements sans matières plastiques. Votre garde robe et votre style ne s’en porteront que mieux!
  • La viscose, aussi appelée « rayone », ou Lyocell, est une matière à base de fibre de bois ou de bambou, mais qui est tout sauf naturelle. Son procédé de fabrication est extrêmement polluant. Elle est à éviter également, même si elle ne contient pas de matière plastique.
  • La seule exception concerne le Tencel qui est un type de viscose fabriqué de manière plus écologique.
  • Le coton est une matière naturelle, mais dont la culture nécessite beaucoup d’eau et de pesticides.
  • La soie est une matière naturelle, animale et non locale.
  • Le coton bio est une matière relativement écologique, mais non locale.
  • Le lin et le chanvre sont des matières écologiques par excellence puisqu’il existe des filières françaises et européennes.
  • La laine est une matière écologique et une filière française est en train de renaître, je vous invite à l’encourager en commandant auprès de producteurs français : https://www.bastamag.net/Face-aux-delocalisations-les-acteurs-de-la-laine-s-organisent-pour-faire?fbclid=IwAR3nkMRU2LV0KXcQQLmODuMkSJmttKgjh6-w8SkDXFSPO9yuPOI7Nk7jA7w

Reste la problématique des chaussures. Le cuir est une matière naturelle, sans plastiques, mais qui pose un problème au niveau de l’éthique animale. Après m’être posé beaucoup de questions, j’avoue que je n’ai pas la réponse. Personnellement j’ai choisi de revenir au cuir (après l’avoir boycotté un moment) car l’humanité a survécu des centaines de milliers d’années en dépendant de l’animal, elle ne survivra probablement pas au plastique.

École

Les matières plastiques se sont insinuées presque partout dans les fournitures scolaires. en quelques années.

Je propose de supprimer le film plastique pour recouvrir les livres et de le remplacer par du papier translucide…moi j’ai sous la main du papier patron qui fait très bien l’affaire.

Choisissons des cahiers avec une couverture en carton plutôt que plastifiée.

Achetons des règles et taille-crayons en bois ou en métal, de la colle en tube métal plutôt que plastique, et pourquoi pas des stylos billes en bois avec recharges.

Etc… je vous laisse faire preuve de créativité.

Recyclons d’abord des affaires d’une année à l’autre.

J’ai entendu cette objection d’enseignants selon laquelle les couvertures en plastique sont moins fragiles que celle en carton, etc….mais il s’agit d’un geste éducatif. On apprend à prendre soin de ses affaires et à les réparer. Des millions d’écoliers ont vécu sans. Et puis la principale préoccupation de nos enfants sera l’écologie, alors autant les préparer à ce que sera leur vie future.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s